Divers

Envoi de chaussettes en Corée du Nord en ballon

Envoi de chaussettes en Corée du Nord en ballon


Sarah Shaw, étudiante à MatadorU, se rend dans la zone démilitarisée de Corée pour lancer des chaussettes de l'autre côté de la frontière.

Ballon chaussette. Toutes les photos: Auteur

LE SAMEDI 30 JUIN, j'ai quitté mon appartement à 8 heures du matin avec des bottes de pluie et un appareil photo en bandoulière. Je me dirigeais vers Paju, une ville sud-coréenne située à 10 km de la Corée du Nord, en bordure du côté ouest de la zone démilitarisée, pour rencontrer des membres de l'association à but non lucratif North Korea Peace et participer à un lancement de ballon qui enverrait des chaussettes en Corée du Nord.

Les chaussettes sont une denrée précieuse dans le Nord, où l'économie s'est complètement effondrée et où environ 100 000 enfants mourraient de faim chaque année. Une paire de chaussettes de haute qualité peut être échangée contre 10 kg de maïs dans l'un des marchés noirs illégaux disséminés dans l'État communiste isolé. Cela suffit pour nourrir un adulte pendant un mois. De plus, le manque de chaussettes et de chaussures appropriées conduit des milliers de Nord-Coréens à se blesser aux pieds - beaucoup se retrouvent avec des jambes amputées et, comme l'État ne dispose pas de ressources médicales suffisantes, ils n'ont pas accès à des prothèses.

North Korea Peace a commencé à lancer des ballons en novembre dernier. Les ballons mesurent 10 m de long et sont remplis d'hydrogène. Des boîtes de chaussettes sont attachées aux ballons et peuvent flotter jusqu'à Pyeongyang. Les lancements de ballons sont dirigés par M. Lee, un transfuge nord-coréen, avec deux Sud-Coréens, Sunnie et Peter, qui ont vécu à l'étranger pendant une grande partie de leur vie. Un certain nombre de bénévoles réguliers ont assisté à chaque lancement.

En 2003, M. Lee a trouvé un dépliant d'information d'un lancement de ballon sud-coréen, qui est devenu son inspiration pour faire défection trois ans plus tard, à 40 ans. Cela l'a également inspiré à diriger ces lancements aujourd'hui.

Après le lancement, M. Lee a partagé son histoire avec nous lors d'un déjeuner dans un restaurant coréen traditionnel. En Corée du Nord, il a travaillé dans le commerce, voyageant constamment entre la Corée du Nord et la Chine. Même si son père avait critiqué le régime de Kim Il Sung, M. Lee a proposé une idée de créer une entreprise pour apporter de la nourriture en Corée du Nord. Parce que la Corée du Nord faisait face à une famine à cette époque dans les années 90, le gouvernement lui a donné une chance de voir s'il pouvait réaliser ce qu'il avait élaboré. Il a réussi.

Lorsqu'il a trouvé le dépliant d'un lancement de ballon, il ne savait pas si son message anti-régime était vrai. Puis, lors d'un voyage en Chine, il a pu en parler à ses amis chinois et regarder les actualités sud-coréennes. Il s'est vite rendu compte que le gouvernement nord-coréen lui avait menti.

Après que le meilleur ami de M. Lee se soit échappé, il a également décidé de fuir la Corée du Nord. Il a soigneusement planifié son voyage. Après son arrivée en Chine et plus tard en Corée du Sud, sa femme a vendu leur maison dans le nord et s'est cachée avec leurs enfants pour éviter d'être envoyée dans un camp de travail ou d'être condamnée à mort. M. Lee a pu emprunter de l'argent à de nouveaux compagnons en Corée du Sud pour que sa femme, ses enfants et sa mère de 80 ans puissent s'échapper en toute sécurité. Ses amis en Chine les ont aidés.

Chaque lancement coûte environ 2 000 $, et North Korea Peace est constamment à la recherche de sponsors pour maintenir ces lancements chaque mois.

En Corée du Sud, M. Lee a effectué divers petits boulots - construction, laver la vaisselle et les fenêtres, livrer des fleurs et du courrier. Il est régulièrement victime de discrimination dans le Sud, même s’il est largement acclimaté à sa nouvelle demeure. Pourtant, malgré le passé tragique de M. Lee et ses efforts pour se fondre dans la société sud-coréenne, il vit avec une attitude positive. Il consacre beaucoup de temps et d'énergie à lancer ces lancements de ballons une fois par mois pour redonner espoir à ses compatriotes du Nord. Parce que la Corée du Nord a établi des classes sociales, composées de cadres, de classe moyenne, à surveiller et à exécuter, la livraison de chaussettes par ballon est le seul moyen possible pour que les ressources atteignent les citoyens au bas de l'échelle sociale. échelle.

Pour participer à un lancement de ballon avec North Korea Peace, rejoignez le groupe Facebook et surveillez les événements qui se déroulent le dernier samedi du mois. Vous devez payer 20000 wons (18 $) pour participer à un lancement - cela comprend un trajet en bus aller-retour de Séoul à Paju et un don à la cause. Si vous ne pouvez pas vous inscrire, mais que vous souhaitez faire un don, visitez leur page Web. Chaque lancement coûte environ 2 000 $, et North Korea Peace est constamment à la recherche de sponsors pour maintenir ces lancements chaque mois.

1

Arrivée au lancement

Même s'il pleuvait le matin, la vitesse et la direction du vent étaient parfaites pour envoyer des ballons en Corée du Nord. Sept ont été lancés, chacun de 10 m de long et rempli d'hydrogène.

2

Une démonstration

M. Lee montre comment les chaussettes arriveront en Corée du Nord. Chaque ballon est attaché à une minuterie, ce qui lui permet de voyager jusqu'à Pyeongyang. Lorsque la minuterie s'arrête, une ficelle se brise et les chaussettes se douchent.

3

Chaussettes de haute qualité

Sunnie, l'une des bénévoles en chef, tient une paire de chaussettes. Elles sont de qualité supérieure, coûtant cinq fois plus que les chaussettes que la Chine vend à la Corée du Nord. Ce jour-là, nous avons envoyé 2 000 chaussettes dans le Nord, soit 20 tonnes de maïs. Plusieurs organisations envoyaient de la nourriture en Corée du Nord via des ballons, mais le gouvernement les interceptait et l'empoisonnait souvent. Lorsque des citoyens ordinaires trouvaient la nourriture et la mangeaient, des plaies se développaient dans leur bouche avec d'autres problèmes de santé. Le gouvernement nord-coréen les a convaincus que la Corée du Sud les avait délibérément empoisonnés. Pour cette raison, North Korea Peace envoie uniquement des chaussettes.

4

Un message

Au lieu de critiquer la Corée du Nord, M. Lee préfère joindre un message d’espoir à chaque paire de chaussettes en disant: «Nos chers frères et sœurs en Corée du Nord! Bonjour frères et sœurs nord-coréens! Partout dans le monde, les gens sont toujours avec vous. Vos difficultés sont bien connus dans le monde entier. Nous espérons que les Coréens du Nord et du Sud se réuniront dans un proche avenir. Vivez une vie longue et en bonne santé! Restez forts. Nous vous aimons. Vous nous manquez tellement. Attention! Il est possible que de mauvaises personnes ont aspergé ces chaussettes d'un poison qui pourrait vous blesser. Si vous trouvez les chaussettes, ne les touchez pas à mains nues. Ramassez-les avec des outils et rangez-les dans des sacs en plastique. Si possible, rincez ces chaussettes à l'eau courante pendant au moins 10 heures avant le port. "

5

Inflation

Un volontaire connecte des bidons d'hydrogène aux ballons. L'hélium étant si cher en Corée du Sud, l'hydrogène est utilisé pour gonfler les ballons à la place.

6

Fixation de la minuterie

M. Lee attache une minuterie à une boîte de chaussettes. J'ai remarqué le tatouage sur sa main gauche et je lui ai posé des questions à ce sujet. Cela se traduit par «bonne santé, musique, vertu, sagesse». C'est la philosophie de vie qu'il écrit sur sa main depuis qu'il a dix ans. Malgré le passé tragique de M. Lee, il a une attitude positive. Au lieu de s'attarder sur ses malheurs passés, il consacre son temps à aider ses compatriotes nord-coréens à survivre et à trouver l'inspiration grâce au message attaché aux chaussettes.

7

Préparation

M. Lee porte la boîte suivante, tandis qu'un autre volontaire commence à connecter l'hydrogène au ballon suivant.

8

Fixer les chaussettes

M. Lee (à droite), Sunnie (au milieu, derrière le ballon) et Peter (à gauche), les trois principaux volontaires, relient l'un des ballons à une boîte de chaussettes.

9

Bénévoles

Des volontaires de huit pays différents tiennent le ballon pendant qu'il se gonfle.

10

Mise en place du ballon

Les volontaires tiennent le ballon avec leurs paumes ou enroulent leurs bras autour du matériau fragile, pour empêcher le ballon de se rompre pendant le gonflage.

11

Prêt à lancer

Les volontaires se préparent à lancer le ballon.

12

Le lancement

Un ballon flotte vers la Corée du Nord! Les ballons peuvent voler assez longtemps, atteignant parfois Pyeongyang. Nous espérons que ces chaussettes atterriront entre de bonnes mains et empêcheront au moins une personne d'attraper la gangrène ou de mourir de faim.


Voir la vidéo: La communauté Chongryon, une enclave nord-coréenne au Japon?